Nomindari Shagdarsuren

Parcours

Artiste investie dans le champ de la préservation du patrimoine culturel, elle est sensibilisée très jeune à la matière textile par sa mère. Couturière spécialisée dans les costumes traditionnels mongols, celle-ci la présente à l’âge de huit ans à Mme. Dolgorsuren, grande professeure du uran zangilaa (« nœuds subtils », appellation mongole du macramé) avec laquelle elle entame pendant sept ans un voyage créatif dans l’univers raffiné des nœuds faits main.

Bijoutière textile, elle a notamment représenté la Bretagne au salon « Maison & objets » (2018), en tant que lauréate du concours Ateliers d’art de France, pour son œuvre « Mandala Zamlin ».

Patrimoine culturel

Parallèlement, tout en créant des bijoux avec cette technique, Nomindari Shagdarsuren est également une spécialiste dans le domaine du patrimoine culturel immatériel. Notamment diplômée de l’université Rennes 2, elle a participé à différents projets en Mongolie, France et Corée du Sud, dont une anthologie trilingue du chant diphonique mongol.

Collier bleu et or

Techniques utilisées

Le Macramé est un art de création textile réalisé avec des nœuds faits main. En fixant les fils sur un coussin avec des aiguilles, l’artiste opère des centaines, voire des milliers de nœuds.

À travers son travail, Nomindari Shagdarsuren renouvèle les idées reçues sur le macramé avec des bijoux et des accessoires à la fois contemporains et originaux. « Plus de nœuds, moins de supports » est son leitmotiv : en minimisant les médiums décoratifs, elle met en valeur les nœuds, jusqu’à ce qu’ils deviennent totalement autonomes – une louange à la liberté et la légèreté.

En exploration permanente de nouveaux matériaux, formes, tailles, et textures, elles utilisent des fils de lin, laine, soie, coton, cuir, etc.

Soleil rouge et or

Aujourd'hui

Par ses créations l’artiste magnifient les femmes libres, tout en utilisant également des styles traditionnels : « je souhaite que mes bijoux correspondent parfaitement à leurs modes de vies et expriment leurs personnalités, identités et aspirations avec une diversité de couleurs, tailles, formes et textures ». Composées seulement de nœuds de fils, parfois incrustés de petite perles, ses bijoux textiles sont extrêmement légers – à tel point que l’on oublie leur présence – et confortables à porter, même ceux de grande taille.

Inventant sans cesse, ses créations sont également une manière de résister à l’accélération du rythme de vie d’aujourd’hui. À travers ce « slow craft », une méditation, un hymne à la présence se manifeste. Réalisés en modèle unique, ses mandalas sont des expressions de l’humeur de l’univers, singulier à chaque moment. Quant aux bijoux, Nomindari Shagdarsuren s’inspire de la nature pour élaborer leurs formes. Elle propose ainsi une dizaine de modèle de boucles d’oreilles en lien avec l’écologie :  Feuille, Étoile, Plume, Windy (Venteux), Soleil, Demi-Lune, Sar (Lune), Érable, Montagne, etc..

Ainsi grâce au macramé, elle peut exprimer toute sa créativité et célébrer l’inventivité, l’imaginaire et la féminité, transmis par sa mère.

Fermer

Se connecter

Fermer

Votre Commande (0)

Votre panier est vide. Votre panier est vide.

coorigines

Promotion interculturelle





adipiscing Nullam dolor. quis id in ut fringilla