Concours photo

“Concours de performance photographique »

Parc botanique de Haute-Bretagne

Du 25 au 27 octobre 2019, Coorigines a organisé la première édition du “Concours de performance photographique” du Parc botanique de Haute-Bretagne. 29 photographes amateurs et professionnels venant de toute la France (Bourgogne, région parisienne, Aveyron, Quimper, Rennes, Fougères, etc.), et d’Europe (Pays-BAs, Roumanie)  se sont inscrits et ont été accueillis au PBHB,  20 photographies ont été primées. 

Cet événement a été initié par Oriane Jouno, nouvelle gérante du parc et fille du créateur des jardins. Elle a fait appel à COORIGINES afin de mettre en place et pérenniser au sein du PBHB des événements culturels et artistiques, qui permettront de faire connaître le Parc à un public de plus en plus varié, et ainsi de faire découvrir le travail de création paysagère entrepris par son père, Alain Jouno il y a plus de 25 ans. 

C’est pourquoi, nous avons imaginé un concours photographique conçu comme une performance afin de valoriser tant le talent des photographes que l’ensemble des 24 jardins du Parc.

En effet, la thématique du concours invitait les photographes à faire parler leur créativité en faisant ressortir la poésie de l’automne au Parc botanique de Haute-Bretagne. Chacune des photographies devaient être prise dans un jardin différent du parc, uniquement durant 3 jours du concours. Cela a permis au jury de prendre en compte l’aspect performance. Les candidats ont apprécié ce principe, qui a mis chacun sur un pied d’égalité puisque les conditions de prises de vue ont été identiques pour tous. Ils ont également apprécié les horaires d’ouverture étendue du Parc pour cette occasion, programmés en fonction des heures du lever et du coucher du soleil. Les jardins et l’accueil dédié aux participants ont permis de créer une émulation parmi les candidats, qui ont profité de l’événement pour découvrir pour la première fois le Parc et sa région, ou de le redécouvrir. 

La remise des prix a eu lieu dans la soirée du dimanche 27 octobre après que le jury composé de trois professionnels se soit réuni durant une après-midi entière, en présence d’un membre observateur. Le jury était composé de : 

Georges Lévêque, nourri de connaissances horticoles et paysagères par l’Ecole du Breuil à Paris, il a commencé à écrire sur les jardins et à les photographier pour la presse française spécialisée et le monde de l’édition dans les années 1970. 

Kemi Bassene, artiste, photographe et critique d’art. Il vit et travaille à Paris sur des fragments de cultures africaines comme des intersections de l’Afrique. Il a appris la photographie dès l’âge de 7 ans aux côtés de son grand-père, Mama Casset, premier photographe à ouvrir un studio en AOF.

Alain Jouno, Créateur du Parc botanique de Haute-Bretagne, photographe ayant remporté le prix de « photographe de l’année » du concours de la société royale d’Horticulture britannique en 2014

Le premier prix, d’un montant de 750 euros, a été décerné à M. Sorin PIPOS, pour « le secret du jardin secret ». Le jury a longuement hésité avec une seconde photographie du même photographe. Celle-ci n’a donc pas été primée mais elle a reçu la mention « coup de cœur du jury ». 

« le secret du jardin secret », Sorin PIPOS,  premier prix (photo)
Sorin PIPOS, « Reflet, coup de cœur du jury (photo)

Le second prix, d’un montant de 350 euros a été attribué à Arielle Van der Hoeve, pour « le pont du paradis »

« Le pont du paradis », Arielle Van der Hoeve, 2e prix (photo)

Le troisième prix, d’un montant de 150 euros a été attribué à M. Luc Leguérinel pour « Le visiteur de l’aube ».

« Le visiteur de l’aube », Luc Leguérinel, 3e prix (photo)

Les autres lauréats ont reçu un lot d’une valeur de 50 euros jusqu’à la 10e place et de 20 euros jusqu’à la 20e place. 

Fort de ce succès, le PBHB et COORIGINES poursuivent leur partenariat. Aussi en 2020, nous attendons de nombreux visiteurs dès le mois d’avril pour la fête du Hanami (Japon), puis en juin pour « Botanistes voyageurs » dédié à la Chine, en septembre pour « au fil de l’eau » et en automne pour le concours de photographie « symphonie d’automne », qui débutera le samedi 24 octobre. Nous réfléchissons dès aujourd’hui à des modalités d’accès et des catégories plus étendues afin de faire du Parc botanique de Haute-Bretagne un décors automnale singulier pour des participants venant d’horizons géographiques et artistiques divers. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer

Se connecter

Fermer

Votre Commande (0)

Votre panier est vide. Votre panier est vide.

coorigines

Promotion interculturelle





Les délais de livraison ne sont pas garantis durant la période de confinement. En vous remerciant de votre compréhension.
justo elit. velit, eget vel, Praesent risus. non venenatis ut